7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
Purge, Baby, Purge - Nanterre-Amandiers
Purge, Baby, Purge - Nanterre-Amandiers
Purge, Baby, Purge - Nanterre-Amandiers
Purge, Baby, Purge - Nanterre-Amandiers

Photo Philippe Lebruman

Photo Philippe Lebruman

Photo Philippe Lebruman

Photo Philippe Lebruman

7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

Purge, Baby, Purge

Conception et scénographie

Sophie Perez & Xavier Boussiron

Alias "On purge bébé" de

Georges Feydeau

13 – 20 AVR. 2019
Création 2018
Duration
1h05
Location
Salle transformable
Spectacle créé en octobre 2018 aux Subsistances – Lyon.
Free

L’inénarrable compagnie du Zerep, dirigée par Sophie Perez et Xavier Boussiron et habituée de Nanterre-Amandiers, où ont été déjà présentés Biopigs (2015) et Babarman, mon cirque pour un royaume (2017), revient avec un projet tout à fait atypique puisqu’il s’agit de mettre en scène On purge bébé, la célèbre pièce en un acte de Georges Feydeau. Même si Sophie Perez et Xavier Boussiron s’étaient déjà consacrés à des œuvres classiques (Lorenzaccio de Musset ou les écrits de Witold Gombrowicz), c’est la première fois qu’ils montent un texte dans son intégralité… et même les didascalies ! La pièce raconte l’histoire de Toto, 7 ans, dont le père doit signer un important contrat pour équiper l’armée française en… pots de chambre. Ce jour-là, Toto, apparemment constipé, refuse de prendre sa purge malgré l’insistance de sa mère. Partant de cette situation bouffonne, Feydeau porte un regard cruel sur les travers de nos comportements : vanité et absurdité de l’appât du gain, mesquinerie et étroitesse d’esprit dans la cellule familiale. C’est justement cette cruauté-là, la part sombre et monstrueuse des hommes, la plus drôle aussi parfois, que le Zerep explore depuis de nombreuses années. Leur univers si singulier, fait d’autant de noirceur que d’hilarité, si proche finalement de la folie littéraire de Feydeau, purge de manière décapante cette pièce en en révélant les aspects les plus sombres, ceux qu’habituellement le théâtre de boulevard cache pudiquement derrière des portes qui claquent. Ici, dans la maison bourgeoise en forme de pop-up de papier imaginée par Sophie Perez et Xavier Boussiron, tout s’effondre…