7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
L’île de Crash Park - Nanterre-Amandiers
7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

Installation et rencontres

L’île de Crash Park

11 sept. au 4 oct. 2020
Lieu
Centre Pompidou, Paris
Forum - 1
Gratuit

Le Centre Pompidou invite le metteur en scène et scénographe français Philippe Quesne à déployer L’Île de Crash Park dans le Forum -1 du Centre du 11 septembre au 4 octobre 2020. Cette installation est tout droit sortie de son spectacle, Crash Park, la vie d’une île (créé en 2018), dans lequel une poignée de rescapés faisait feu de tout bois pour s’adapter à leur nouveau milieu. Dans tout son répertoire, Philippe Quesne conçoit des biotopes de carton-pâte qui conditionnent les communautés qui les habitent. Dans ces écosystèmes en vase clos, il s’agit désormais, pour les acteurs, mais aussi la faune et la flore avec lesquels ils partagent l’espace du vivant, de faire cause commune.

Extraite de son cadre originel, montée sur un plateau tournant tel un manège et conçue sous forme d’installation singulière pour la 15e Biennale d’art contemporain de Lyon en 2019, L’Île de Crash Park se transforme pour le Centre Pompidou en dispositif de prises de paroles, de lectures et de performances.

En septembre, elle sera le centre des différents temps forts de la 4e édition du festival Extra !, festival de la littérature vivante.

Puis, du 1er au 4 octobre elle servira de refuge au cycle de rencontres et performances « Vies à défendre » conçu avec la philosophe et dramaturge Camille Louis, en écho aux problématiques de Farm Fatale présenté en parallèle. S’ouvrant par un dialogue entre Bruno Latour et Philippe Quesne, le cycle verra se succéder la conférence performative à laquelle Emanuele Coccia s’essaiera, l’après-midi consacré à la rencontre des ZAD et des VAD où la journaliste Jade Lindgaard conviera des penseuses écoféministes et des militant.es de Bure et autres territoires en lutte et la conférence poème « Comme une pluie » que Marielle Macé proposera en guise de fin qui sait aussi annoncer des débuts et des horizons.

Enfin, le 3 octobre, l’installation s’activera en musique spécialement à l’occasion de la Nuit Blanche.