7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
Partituur - Nanterre-Amandiers
Partituur - Nanterre-Amandiers
Partituur - Nanterre-Amandiers
Partituur - Nanterre-Amandiers

Photo : Liesbeth Bernaerts

Photo : Liesbeth Bernaerts

Photo : Liesbeth Bernaerts

Photo : Liesbeth Bernaerts

7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

Partituur

Conception, chorégraphie et texte

Ivana Müller

22 - 30 NOV. 2014
Duration
30min
Location
Le SAS
Avec la Saison Jeune Public de Nanterre

Le spectacle a été créé le 2 septembre 2011 dans le cadre du Zoom Festival à Rijeka, Croatie.

« Imagine que Partituur est un pays ». Pour ce projet à destination du jeune public, Ivana Müller crée un jeu chorégraphique interactif auquel une vingtaine d’enfants et quelques adultes sont invités. Munis chacun d’un casque audio, les participants sont guidés par une partition sonore et narrative qui laisse libre cours à leur invention, les amène à prendre des décisions et à jouer une partie qui sera ainsi unique et inédite. Comme dans n’importe quel jeu, il y a des règles et des consignes, que l’on peut suivre, ignorer ou enfreindre. Comme dans n’importe quel jeu, on peut devenir quelqu’un d’autre, rêver son avenir, imaginer un décor, être une princesse, un détective, un groupe de rock, aller sur la lune, rencontrer des monstres, gouverner un pays imaginaire. Les histoires s’entremêlent. Il y a des rebondissements. Et des moments plus calmes. Parfois, le groupe se divise en deux équipes. D’autres fois, les adultes sont exclus du jeu. Partituur signifie « partition ». Ce spectacle abrite ainsi un langage invisible, musical, mathématique, chorégraphique et théâtral, une trame qui donne forme et caractère à un mouvement qui peut alors être vivant et spontané. Ludique et joyeux, Partituur arpente les territoires connus ou inexplorés de l’imagination et forme une chorégraphie sociale, où les mouvements dans l’espace tracent des lignes utopiques, dessinent des valeurs et anticipent une géographie du futur. Comme un jeu intime et collectif, qui peindrait de manière subjective les couleurs d’une société à venir.

Marion Siéfert