7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
Mondes possibles - Nanterre-Amandiers

Cycle

Mondes possibles

Tout au long de la saison

Au mois de mai 2018, alors que l’on appelait partout à commémorer les utopies d’un passé dit révolu, Nanterre-Amandiers a plutôt décidé de se mettre en quête de ce qui, dans le présent, continue de résister à la fermeture des possibles et à la négation des alternatives.

Pensé d’abord comme un festival, Mondes possibles est devenu un cycle de rencontres dont la forme comme le fond varie en fonction des événements qui viennent briser la monotonie de «l’actualité». Imaginées en collaboration avec la philosophe et dramaturge Camille Louis qui les anime et se tenant au croisement des plateaux artistiques, des scènes théoriques et des places politiques, ces rencontres visent à faire circuler la parole et les idées entre différentes formes de savoir et d’engagements considérées ici à égalité.

Penseuses et penseurs, activistes, artistes, étudiantes et étudiants, spectatrices et spectateurs sont donc invités à occuper ces espaces-temps comme l’embryon possible d’un autre monde commun. Un monde qui se construit grâce aux différences de ces constructeurs et qui place, sur une même ligne, l’édification de cabanes alternatives depuis lesquelles s’expérimentent d’autres formes de vivre, de penser et d’agir ensemble, et la refondation de l’espace public.

Ainsi, tout au long de la saison 2018-2019, plusieurs rencontres ont entendu contribuer à la repotentialisation d’un monde qui, s’il est meurtri, n’en est pas moins à soigner et à transformer: des durées ont été proposées aux «Actes» du mouvement social des Gilets jaunes (voir «Des actes et des durées»), des visibilités ont été données aux formes de résistance contenues dans des gestes artistiques qui tordent et renversent les représentations établies (voir «Narration des conflits/Conflit des narrations»), ainsi qu’aux lieux d’utopies qui persistent malgré leur permanent démantèlement (voir «Cabanes! Résistances artistiques et constructions politiques»).

Oui, il y a des alternatives et, en marge des imageries dominantes qui écrivent le scénario unique d’un seul futur possible, des scènes expérimentales continuent et continueront de s’attacher à leur rendre forme et langage. En 2019-2020, Mondes possibles prend le pari de ces durées et rouvre un cycle dont les thèmes et invités trouveront leurs noms et visages en fonction de ce qui, collectivement, viendra nous agiter. Il s’agit d’abord de prêter attention, de savoir regarder et pouvoir regarder autrement. Et «le lieu d’où l’on voit ensemble autrement», cela se nomme tout simplement un théâtre.

Programmation

Autour des spectacles