7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
Microcosm - Nanterre-Amandiers

Photo : Philippe Quesne

7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

Microcosm

Une installation de

Philippe Quesne

12 — 20 décembre 2020
Lieu
Auditorium du musée d'Orsay
Dans le cadre de l’exposition Les Origines du monde. L’invention de la nature au siècle de Darwin (9 nov. 2020 – 14 fév. 2021)

Dans le cadre de l’exposition du musée d’Orsay Les Origines du monde. L’invention de la nature au siècle de Darwin (9 nov. 2020 – 14 fév. 2021), Philippe Quesne présente son installation animée Microcosm.

De Darwin, on a souvent gardé la Théorie de l’évolution, elle-même caricaturée en apologie de la « sélection » qui ferait de l’Homme fort le modèle supérieur de la meilleure des espèces : celle des humains. Mais on a tout aussi souvent ignoré et méprisé sa « biologie des relations » qui ouvre, elle, le terrain de multiples narrations au sein desquelles humains et non humains évoluent en permanentes interactions. C’est cette dernière que le metteur en scène et scénographe Philippe Quesne vient explorer à travers son installation Microcosm.

Durant une semaine, le public du musée d’Orsay pourra découvrir, en accès libre sur la scène de l’auditorium, une installation plastique, théâtre d’objets et de matériaux animés au son d’un piano mécanique. A la manière d’un petit diorama, l’hybridation et la contamination d’une matière sur une autre donnent vie à l’ensemble et renversent l’imaginaire des cabinets de curiosités. Une vie possible au sein de notre monde abîmé, contaminé mais encore en capacité d’être réagencé en incluant ce que toute notre civilisation du progrès a en effet voulu laisser de côté, à commencer par nos déchets.

« J’ai fait le choix, explique Philippe Quesne, de témoigner de mon propre parcours en présentant un théâtre d’objets qui rassemble des éléments récurrents que j’ai utilisés dans mes pièces depuis quinze ans. Pour le reste, je suis parti de l’idée de recycler les rebuts. Une poésie des chutes diverses qui m’a permis de mettre en avant ce qui reste sur le sol de l’atelier avant le coup de balai : de la boulette de papier froissé aux morceaux de mousse ou de polystyrène expansé. Microcosm est un décor de fin du monde où il ne reste que des machines pour témoigner de ce que fut l’humanité. C’est l’idée d’un monde de sentiments très humains incarnés simplement par des automates. Une forme de vie qui se passe des vivants. »

Biographie
Autour du spectacle
12 et 19 déc. 2020 à 16h
Autour de l'installation
Rencontres et conversations
Autour de l’installation, des rencontres et conversations seront proposées par la philosophe et dramaturge Camille Louis les 12 et 19 décembre, avec des invités venant de l’anthropologie, de la philosophie, de la science-fiction…