7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
Crash Park, la vie d’une île - Nanterre-Amandiers
Crash Park, la vie d’une île - Nanterre-Amandiers
Crash Park, la vie d’une île - Nanterre-Amandiers
Crash Park, la vie d’une île - Nanterre-Amandiers
Crash Park, la vie d’une île - Nanterre-Amandiers

Photo Martin Argyroglo

Photo Martin Argyroglo

Photo Martin Argyroglo

Photo Martin Argyroglo

Photo Martin Argyroglo

7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

Crash Park, la vie d’une île

Conception, scénographie et mise en scène

Philippe Quesne

20 NOV. – 9 DÉC. 2018
Création 2018
Durée
1h50
Lieu
Grande salle
Avec le soutien de la fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings

Spectacle créé en nov. 2018 au TNB – Centre Européen Théâtral et Chorégraphique, Rennes et à Nanterre-Amandiers, centre dramatique national.
Entrée libre

Des paysages du peintre allemand Caspar David Friedrich aux étendues neigeuses bordées de sapins, en passant par des grottes troglodytes ou des marais opaques, les scénographies des spectacles de Philippe Quesne sont autant de perspectives, de biotopes, dans lesquels évoluent des personnages semblant faire partie intégrante de ces mondes imaginaires. Pour sa nouvelle création, Crash Park, la vie d’une île, le metteur en scène et plasticien invente une île, entourée d’une vaste étendue d’eau, peuplée de quelques palmiers et d’on ne sait trop quelles espèces animales, dont le paisible environnement va être bouleversé par de nouveaux arrivants… Fraîchement débarqués d’un avion en flammes qui s’abîme dans les eaux sombres de l’océan, quelques rescapés s’adonnent aux joies et mystères de la robinsonnade. Portée par un souffle épique, ponctuée de moments chantés et musicaux, cette nouvelle fable sur les grandeurs et misères de la nature humaine revisite les mythes et symboles de l’île. D’Homère à Shakespeare, de Jules Verne à Gilles Deleuze, l’île est, à travers les arts et la littérature, un lieu inspirant de multiples récits et d’histoires d’exil, le décor de certains fantasmes ou le cadre d’utopies. Espace de tous les possibles, l’île peut incarner le bonheur aussi bien que l’abandon ou l’angoisse… Alors, sur quelle pente vont se laisser glisser ces primo-arrivants, tout à la découverte de nouveaux rites initiatiques et croisant un bestiaire fantastique de sirènes, reptiles géants et autres créature insulaires?