7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
Monument 0.6 : Hétérochronie / Palermo 1599–1920 - Nanterre-Amandiers
Monument 0.6 : Hétérochronie / Palermo 1599–1920 - Nanterre-Amandiers
Monument 0.6 : Hétérochronie / Palermo 1599–1920 - Nanterre-Amandiers

Photo : Dirk Rose

Photo : Dirk Rose

Photo : Dirk Rose

7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

Monument 0.6 : Hétérochronie / Palermo 1599–1920

Conception et direction artistique

Eszter Salamon

24 — 27 mars 2021
Durée
1h30
Lieu
Salle transformable
Spectacle créé le 6 décembre 2019 au Pact Zollverein à Essen, Allemagne

Comment instaurer un lien entre des événements passés et le temps présent ? À cette question, la chorégraphe Eszter Salamon travaille et s’interroge depuis quelques années dans une série d’oeuvres intitulées Monuments. Dernière en  date, HÉTÉROCHRONIE / Palermo 1599 – 1920 est une pièce chorale conçue pour neuf performeurs, qui tient son inspiration des rituels de momification des catacombes des Capucins de Palerme et des traditions vocales siciliennes. En juxtaposant des géographies et des temps lointains, l’œuvre tente de conjurer l’oubli par la construction d’une mémoire fictionnelle. Le rapprochement des momies palermitaines avec les corps des danseurs présents sur scène  ouvre notre regard sur un champ imaginaire situé entre passé et présent. « Ce qui m’intéressait, explique Eszter Salamon, ce n’était pas d’incarner une momie mais qu’on puisse trouver des résonances dans nos propres corps : des figures, des postures, des gestes pétrifiés, des grimaces et des rictus, ce sourire des morts, comme des sensations éphémères pour élargir l’imaginaire et le vocabulaire du sensible. »

Sa pièce interroge la possibilité d’un continuum entre la vie et la mort, entre les vivants et les défunts, et invente son propre corps utopique, un corps dansant et sonore. À travers la lenteur des mouvements et la respiration commune libérée par les chants, la pièce nous renvoie à nos propres deuils, à la cohabitation que nous construisons avec nos morts, et nous invite à penser ces questions à la fois intimement et collectivement.

Biographie