7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
La Réunification des deux Corées - Nanterre-Amandiers
La Réunification des deux Corées - Nanterre-Amandiers
La Réunification des deux Corées - Nanterre-Amandiers
La Réunification des deux Corées - Nanterre-Amandiers

Photo Elizabeth Carecchio

Photo Elizabeth Carecchio

Photo Elizabeth Carecchio

Photo Elizabeth Carecchio

7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

La Réunification des deux Corées

Une création théâtrale de

Joël Pommerat

7 — 17 FÉV. 2019
Durée
1h50
Lieu
Plateau de la grande salle
Spectacle créé le 17 janvier 2013 à l’Odéon-Théâtre de l’Europe aux Ateliers Berthier

Créé en 2013, La Réunification des deux Corées est une mosaïque de vingt fragments du discours amoureux. Avec réalisme et humour, Joël Pommerat y explore la complexité des liens humains, et plus particulièrement le mythe de l’amour. À travers une série de situations concrètes, il met en jeu les possibles de nos affections, de l’obsession au manque, en passant par le quiproquo, le marchandage, la pulsion ou la rupture. Radiographie des passions de tous les temps selon les modalités de notre siècle, par échos, reprises et variations ouvertes à l’imagination du spectateur. Qu’est-ce qui nous lie? Qu’est-ce qui nous attache aux autres et au sentiment de notre propre existence? Quelles idées, valeurs ou fantasmes donnent du sens à ces liens ? D’où vient la séparation? C’est à ce lieu de l’attachement, du désir et de ses déchirements, qu’ils soient amicaux, amoureux ou familiaux, que nous confronte La Réunification des deux Corées en plaçant les spectateurs de part et d’autre d’une scène bifrontale : vallée, frontière, couloir des sentiments, faille du trop ou du manque d’amour. Entre les deux rives des spectateurs, des couples se divisent, des liens se défont, mais cette ligne de séparation produit aussi une forme de rencontre, réunification théâtrale et imaginaire du public saisi par l’intensité de ces «instants sans unité», miroir universel de nos (re)sentiments. Bergman, Schnitzler et Tchekhov inspirent certaines de ces fictions qui puisent aussi dans les meilleurs ressorts d’un théâtre d’action psychologique et concret.