7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
Je suis un pays - Nanterre-Amandiers
Je suis un pays - Nanterre-Amandiers
Je suis un pays - Nanterre-Amandiers
Je suis un pays - Nanterre-Amandiers

Photo Mathilda Olmi

Photo Mathilda Olmi

Photo Mathilda Olmi

Photo Mathilda Olmi

7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

Je suis un pays

Ecriture, mise en scène, conception visuelle et scénographique

Vincent Macaigne

25 NOVEMBRE — 8 DÉCEMBRE 2017
Création 2017
Durée
3h30
Lieu
Grande salle
Avec le Festival d’Automne à Paris

Spectacle créé le 14 sept. 2017 au Théâtre Vidy-Lausanne.

Pour sa nouvelle création théâtrale, l’auteur, acteur, metteur en scène et réalisateur Vincent Macaigne part cette fois d’un drame qu’il a écrit il y a une vingtaine d’années. Au sortir de l’adolescence, il rédige une pièce, intitulée Friche 22.66, sur laquelle il reviendra pendant plusieurs années jusqu’à en esquisser une mise en scène alors qu’il est élève du Conservatoire de Paris. Féérie autant que drame épique, elle met en scène un monde onirique où se croisent anges et rois, communauté en péril et enfant-prophète. C’est une sorte de cauchemar d’angoisse dans lequel le mythe, le conte et le burlesque se confondent: l’image affolée d’un monde qui ne parvient pas à s’extraire de lui-même pour se renouveler, malgré ses annonces, ses rituels et ses destructions. Vingt ans plus tard, l’auteur se retourne sur son rêve de théâtre et le cauchemar semble être devenu réalité. La noirceur incandescente de la vision adolescente est devenue un fait, brouillard de poix qui nappe jeux politiques et structures sociales, les enferrant dans leur propre complaisance maniaque. Cette intuition n’est pourtant ni une promesse ni une prophétie, mais bien plutôt une énergie ressortie de la jeunesse qui vient buter sur le monde actuel – cette même jeunesse qui refuse le monde tel qu’il est et qui hante les plateaux de Macaigne depuis son Hamlet. En repartant de cet horizon, Macaigne reformule le constat d’une époque marquée par la tension entre un immobilisme assumé et une insatisfaction croissante.