7, avenue Pablo‑Picasso
92022 Nanterre
+33 (0)1 46 14 70 00
Jamais labour n’est trop profond - Nanterre-Amandiers

Photo : Anne-Elodie Sorlin/ Annabelle Lourenço

7 avenue Pablo‑Picasso
Nanterre, FR 92022

Jamais labour n’est trop profond

Conception et mise en scène

Thomas Scimeca, Anne-Elodie Sorlin, Maxence Tual

23 — 30 avril 2020
Création 2020
Durée estimée
1h30
Lieu
salle transformable
Spectacle créé le 23 avr. 2020 à Nanterre-Amandiers, centre dramatique national.

SPECTACLE REPORTÉ EN RAISON DE L’ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS

Les fonds marins regorgent de plastique. Les déserts s’étendent. L’air devient irrespirable. Que faire quand on ne peut même plus sauter du train en marche vers la catastrophe ? Et encore moins démissionner de l’humanité comme Nicolas Hulot de son poste de ministre. Quel théâtre inventer et pourquoi ? Et que faire des grands auteurs ? Sont-ils encore utiles ? Ne vaudrait-il pas mieux les jeter en haut de la montagne de déchets qui envahissent un peu plus chaque jour notre planète ? Il y a de quoi être perplexe.

Thomas Scimeca, Anne-Elodie Sorlin et Maxence Tual – trois comédiens et auteurs qui se sont rencontrés au sein des Chiens de Navarre – invitent Leslie Bernard pour voir s’il serait possible de repartir à zéro. À quoi ressemble le sol ? Que se passe-t-il sous nos pieds ? Peut-on donner la parole à ces êtres « monstrueux  » qui fabriquent la terre sans relâche – et sont menacés de disparition ? Doit-on vraiment admirer la lenteur extatique de l’escargot ? Faut-il quitter la ville et planter des choux ? Ne risque-t-on pas de mourir d’ennui – et d’attraper un lumbago – à se pencher jour après jour sur le sol ? Décidément les rêves ne sont plus ce qu’ils étaient. Où êtes-vous Don Juan, dragueur de paysannes et Jean de Florette ? Peut-être faut-il en appeler à Prométhée et son chœur d’ingénieurs pour qu’ils se justifient ? À moins que ne survienne Leslie et ses vingt ans et alors enfin tout peut, pour de bon, recommencer.

Biographie